Test de comparaison d'irradiance

SolRx 120UVB-NB par rapport à un appareil concurrent

Objectif :

Le but de ce test informel est de comparer l’irradiance (puissance lumineuse) de deux appareils de photothérapie UVB à bande étroite portables disponibles dans le commerce à leur « distance de traitement recommandée ». Les deux appareils sont le SolRx 120UVB-NB à deux ampoules et l'appareil du concurrent à ampoule unique. Ce test a été effectué par Solarc Systems Inc. et n'a été ni supervisé ni audité par un tiers. Au mieux de nos capacités en tant qu'ingénieurs professionnels, nous avons effectué ce test en toute équité envers notre digne concurrent. Nous encourageons les autres à reproduire nos découvertes.

Préparation:

1. Trois (3) nouvelles ampoules UVB à bande étroite Philips PL-S9W/01/2P ont été sélectionnées dans la même boîte d'expédition d'origine et ont un code couleur rouge-bleu-vert. Le code de date sur chaque ampoule était « A6 » (janvier 2006).
2. Les trois ampoules ont été brûlées pendant 20 minutes et laissées refroidir.
3. Trois tests côte à côte ont été effectués ; Test 1, Test 2 et Test 3. Après chaque test, les baguettes ont été ouvertes et les ampoules ont été tournées entre les appareils, de sorte qu'au cours des trois tests, les trois ampoules ont été échantillonnées de manière égale. Cela élimine pratiquement la possibilité qu’une ampoule plus puissante fausse les résultats. Les ampoules ont été laissées refroidir à température ambiante avant chaque test.
4. Lors des tests, les deux appareils sont démarrés simultanément et les lectures du photomètre sont prises à différents moments, comme indiqué par le chronomètre sur la photo. Les lectures de chaque appareil ont été prises aussi près que possible dans le temps. Les lectures du photomètre ont été prises à la « distance de traitement recommandée » spécifiée dans le manuel d'utilisation des appareils. Pour le SolRx 120UVB-NB, il s'agit de la fenêtre en acrylique transparent. Pour l’unité du concurrent, c’est à 1.25 pouces de la face de la baguette. Une petite entretoise fabriquée à partir d'un trombone a été appliquée au capteur du photomètre pour définir la distance de décalage pour l'appareil du concurrent. Le capteur a été positionné à la main, centré latéralement, et à la même position longitudinale par rapport à l'extrémité des ampoules (50mm).
5. Des photos ont été prises des lectures réelles du photomètre reçues, comme indiqué ci-dessous. Les photos montrent l'irradiation de l'appareil sur l'écran du photomètre en mW/cm^2, et la « durée de fonctionnement » sur le chronomètre en minutes : secondes. C'est-à-dire la durée pendant laquelle les ampoules ont fonctionné depuis le démarrage à froid. Toutes les photos proviennent directement de l’appareil photo et sont totalement non retouchées. Les photos de gauche sont celles de l'appareil du concurrent. Les photos de droite sont celles du SolRx 120UVB-NB.
6. Le photomètre était un modèle international de lumière IL1400A calibré pour les UVB à bande étroite en décembre 2005 sur le certificat n° 512015216. Le numéro de série du SolRx 120UVB-NB était 1B223.

Résultats:

L'irradiance pour les trois tests du SolRx 120UVB-NB était : 11.87, 12.60, 9.75 mW/cm^2.

L'irradiance pour les trois tests de l'unité du concurrent était : 4.18, 4.56, 3.90 mW/cm^2.

Pour les trois tests, le 120UVB-NB a donc 2.84, 2.76 et 2.50 fois plus d'irradiation que l'appareil concurrent ; soit en moyenne 2.7 fois plus de puissance lumineuse UVB-Narrowband.

Discussion:

Le SolRx 120UVB-NB a une irradiation considérablement meilleure que l'appareil concurrent, nominalement d'un facteur deux à trois fois. Cette grande différence d’irradiation n’est pas due au fait que l’appareil comporte deux ampoules au lieu d’une ; c'est plutôt la distance par rapport aux ampoules qui est le principal contributeur, et rendue possible par la barrière de fenêtre en acrylique transparent du 120UVB-NB. Le rôle de deux ampoules est principalement d’améliorer la forme et la taille de la zone de traitement (en essayant de la rendre plus carrée, au lieu d’être longue et fine). La conception du réflecteur est également importante. Il est intéressant de noter que la fenêtre en acrylique transparent du 120UVB-NB bloque environ 10 % de la lumière, mais son rôle de barrière permettant à la peau de se rapprocher est crucial dans la conception. L'appareil du concurrent souffre également probablement d'un blocage de lumière dû à la barre en plastique située en son centre (entre les deux tubes de l'ampoule).

Photos d'essais :

Toutes les photos de test sont intactes. Aucune modification n'a été apportée à ces photos après leur prise par l'appareil photo numérique ; par exemple, par des programmes tels qu'Adobe Photoshop© ou des programmes similaires.

p1010116 Irradiance série 100

Essai 1A : Appareil concurrent avec ampoule codée rouge. Durée d'exécution = 4:59 (minutes:secondes). L’affichage du photomètre indique 4.18 mW/cm^2.

p1010117 Irradiance série 100

Essai 1B : 120UVB-NB avec ampoules codées vert/bleu. Durée d'exécution = 5:11 (minutes:secondes). L'affichage du photomètre indique 11.87 mW/cm^2 (2.84 fois l'irradiance du test 1A).

p1010122 Irradiance série 100

Essai 2A : Appareil concurrent avec ampoule codée verte. Durée d'exécution = 2h30 (minutes:secondes). L’affichage du photomètre indique 4.56 mW/cm^2.

p1010123 Irradiance série 100

Essai 2B : 120UVB-NB avec ampoules codées rouge/bleu. Durée d'exécution = 2:42 (minutes:secondes). L'affichage du photomètre indique 12.60 mW/cm^2 (2.76 fois l'irradiance du test 2A).

p1010124 Irradiance série 100

Essai 3A : Appareil concurrent avec ampoule codée bleue. Durée d'exécution = 12:09 (minutes:secondes). L’affichage du photomètre indique 3.90 mW/cm^2.

p1010125 Irradiance série 100

Essai 3B : 120UVB-NB avec ampoules codées rouge/vert. Durée d'exécution = 12:21 (minutes:secondes). L'écran du photomètre indique 9.75 mW/cm^2 (2.50 fois l'irradiance du test 3A).